Resident Evil FR
HyperServ.fr

Forbidden Siren – Dossier complet par Nero Angelo

Forbidden Siren

Version PS2
I – MAIS C’EST QUOI FORBIDDEN SIREN ?

Forbidden Siren est je trouve un survival horror qui a une ambiance unique qui a su séduire un bon nombre de joueurs. Dès la sortie du premier, il s’est positionné troisième de la charte nippone (plus de 45.000 exemplaires vendus à sa sortie), et est resté 2 ou 3 semaines dans le top.
Siren 2, lui, s’est vendu dès sa sortie à plus de 50 000 exemplaires environ et est resté dans la charte au japon pendant aussi quelques semaines. Bon ce n’est pas rien quand même. ^ ^

Dans les jeux les héros sont assez faibles (ils ne meurent pas au bout de 10 ou 20 coups). Ici, pas de trousses de soin, rien pour te soigner, car le créateur du jeu voulait que son œuvre soit aussi réelle que possible. Donc un ou deux coups, au mieux trois, suffit pour être mis hors ring (hum j’adore cet expression ^^). Déjà, ça, c’est ce qui concerne les persos.
Pour ce qui est des armes, pas de méga fusil à pompe amélioré ou autre arme du genre (on ne trouve pas non plus de munitions en chemin je crois…). Ici tout est bon pour se défendre : barres de fer, etc. Le mieux est de se retrouver avec le fusil à lunette dans le Siren 1 et le fusil d’assaut dans le Siren 2.
La chose importante à savoir dans Siren est de ne pas foncer tête baissée, et servez-vous du Sikai Jack (voir plus bas).

II – ET L’HISTOIRE DANS TOUT CA ?

Oui ça arrive de suite. ^^

« Les vieilles légendes ont pour habitude de perdurer de générations en générations et sont transmises par les anciens à leurs descendances afin que ces dernières ne tombent pas dans l’oubli. Mais il en existe certaines dont on aurait bien souhaité ne plus jamais entendre parler. L’une d’entre elles, notamment, met en garde les incrédules sur un éventuel retour des Enfers sur Terre, matérialisés sous la forme d’une pluie discontinue, une rivière de sang et une transformation progressive de l’âme humaine.

Hanuda, un petit village champêtre, dans un futur assez proche : depuis quelques jours, une pluie diluvienne ne cesse de tomber sur ce village situé au beau milieu de la montagne et dont la principale activité est le travail collectif des produits naturels sans OGM. La plupart des habitants pensent que cette manifestation naturelle est un cadeau divin, mais les Cieux en ont décidé autrement. Par un hasard plus que mystérieux, la rivière qui traversait la commune se teinta d’une couleur sanguine de mauvais augure puis, venue de nulle part, une sirène à nous percer les tympans s’éleva haut dans le ciel ombrageux. Envoûtés par cette mélodie démoniaque, la plupart des habitants se dirigèrent vers la rivière et y entrèrent pour se mélanger au fluide de Satan. Ce phénomène eut pour conséquence de les changer en monstres hideux, zombies ayant perdu toute trace d’humanité et pleurant des larmes de sang.

Existe-t-il des survivants à cette hécatombe ? Et bien vous pouvez les compter sur les doigts de la main : un jeune rebelle qui assista à un rituel d’un nouveau genre, une fille ayant perdu la vue, un prêtre ainsi qu’un professeur de faculté sont entre autres les chanceux qui ont échappé à ce sortilège. Avec, en prime, la possibilité de voir à travers les yeux des personnes qui se trouvent aux alentours ! »

III – LE SIKAI JACK

Ou Sight Jack, ou vision télépatique (comme vous voulez ^^).

Siren propose une commande appelée Sikai Jack, qui permet de voir ce qui se passe aux alentours : capter les mouvements des autres personnages et voir à travers eux. Intéressante et bonne innovation.
Il est évidemment possible de l’utiliser à tout moment avec la touche L2, et avec le stick analogique vous changerez de fréquence à loisir. Ça fait également monter la pression et vous forcera à une attention extrême, car ce système peut aussi s’avérer à sa manière dangereux quand on se rend compte qu’un ennemi passe à côté d’un perso et que l’on commence à flipper. Donc le Sikai Jack est à utiliser avec prudence, et on peut, lorsque qu’on sait bien le manier, anticiper les gestes ennemis.
Utilisez ainsi au mieux cette « vision » pour tenter de passer au travers des monstres qui vous entourent, et voir aussi leur réaction quand ils vous traquent les yeux qui dégoulinent de sang (et le rire sadique, charmant ^^).lol

IV – LES ENNEMIS DE FORBIDDEN SIREN 1

Bien sûr on a les Shibitos qui sont des monstres hideux (zombies ayant presque perdu toute trace d’humanité et pleurant des larmes de sang).
On a également les Cerveau Shibito, Mina Onda, Shibito volant, Shibito sur quatre pattes
Et le Datasushi, un Boss qui est très dure à battre.

Voila qui est fait pour la présentation des ennemis du 1. Hop on passe au 2 ! ^^

V – MAIS C’EST QUOI L’HISTOIRE DE FORBIDDEN SIREN 2 ?

Oui du calme ça arrive. ^^

« L’histoire se déroule sur l’île de Yamijima (île des ténèbres, sympa non ? ^^), située non loin des côtes du Japon, qui a connu il y a 29 ans un incident de taille : à minuit cette nuit-là, un câble sous-marin s’est cassé et a plongé l’île dans le noir le plus total. Le lendemain, tous ses habitants avaient disparu… »

VI – LES ENNEMIS DE FORBIDDEN SIREN 2

On retrouve les Shibitos, toujours au rendez-vous. Viennent les Shiryns (ou les spectres), des nouveaux ennemis qui sont assez agressifs mais craignent la lumière, et les Yamibito (eux aussi des nouveaux ennemis).
Il y en a bien d’autres, comme les Yamirei (de la famille des Yamibitos)…mais stop au spoil. ^^

VII – FORBIDDEN SIREN FAIT-IL PEUR ?

Ben bien sûr que oui.lol
J’avais jamais vu plus flippant que ça quand j’ai testé le jeu chez un pote. Le fait de savoir que les Shibitos t’observent, attendent le bon moment pour te sauter dessus (où quand tu utilises le Sikai Jack), et que tu t’aperçois qu’une créature te repère pour venir dans ta direction, tu flippes à mort pour te planquer ! Il ne faut pas se faire repérer, oui car là on est pas armé jusqu’aux dents.
Et le plus souvent on se retrouve paumer au milieu de nulle part avec une barre de fer (oui c’est surtout dans le 1 ça). ^^

VIII – LE JEU PARFAIT ?

Non, il est loin d’être parfait même s’il propose un genre et une ambiance unique. Les points faibles du jeu réside dans le fait qu’on a l’impression qu’il y a de la lourdeur dans les gestes des personnages et le menu contextuel qui est compliqué (dans les deux jeux). Dans le premier la maniabilité et la difficulté posent quelques problèmes au joueur, mais la maniabilité a été revue (ainsi que la difficulté) dans Forbidden Siren 2.

IX – ON VEUT DES POINTS POSITIFS ALORS !

Il y a plein de points positifs dans la série des Siren bien sûr. ^^

– La peur qui est permanente, la peur qu’un ennemi nous tombe dessus sans s’y attendre, la peur d’être observer par les Shibitos, la peur de mourir…
– Les graphismes qui pour le premier était déjà super (sans trop éclater non plus la rétine), mais dans le 2 les graphismes sont bien plus fins.
– Le système de Sikai Jack (vision telepatique).
– L’ambiance angoissante.
– La bande son des deux jeux est plutôt pas mal (les cris des Shibitos….), mais les doublages à revoir…

Bon, j’ai décidé de mettre les jeux à part car ils utilisent un système particulier.

X – UN SYSTEME PARTICULIER ?!

Bon j’avoue que c’est un peu compliqué au début, mais on s’y fait vite. ^^

Déjà ici, vous avez le menu du jeu (Siren 1), qui est découpé en plusieurs parties :

– Objets : On peut accéder au menu des objets et voir ce que l’on a (arme et tout).
– Archives : On récupère des documents durant le jeu pour en apprendre un peu plus à chaque fois sur le jeu, mais ces documents doivent aussi à mon humble avis se révéler aussi comme des indices.
– Lien navigateur : On accède au tableau du scénario pour voir le déroulement de l’histoire et même voir des cinématiques (je crois).
– Objectif mission : Pour voir les objectifs de la mission bien sûr…
– Option: Accéder au options du jeu.
– Réessayer: Réessayer le niveau actuel.
– Titre: Retourner à l’écran de titre.
– Quitter: Retourner au jeu.

Le menu du jeu de Siren 2 ressemble un peu à celui du premier mais il a été revue et corrigé.

J’en reviens au Lien navigateur de Siren 1 :
Afin d’éviter une impression de monotonie, on change rapidement de personnage entre chaque niveau, certains ayant même le grand privilège d’être suivis à pas feutrés pendant deux enquêtes de suite ! Un tableau assez bien organisé montre en détails la succession du scénario qui se déroule sous nos yeux, le changement de couleur entre les cases signifiant une rencontre plausible entre deux intervenants de l’histoire. Chaque personnage possède sa propre colonne et, au vu de la longueur, on peut dès à présent parler d’une durée de vie carrément énorme, quêtes annexes et missions bonus venant compléter l’histoire principale !

XI – FORBIDDEN SIREN, UNE VISION DE L’APOCALYPSE

Texte de Forbidden Siren, la légende du village :

La terre tremblera
Les vents gronderont
Les cieux se déchaineront
Et le fléau s’abattra de toutes parts
Les âmes des hommes souillés par la pourriture
Et les eaux se teindront de rouge coloré par le sang Du Roi des cieux
Les âmes de ceux qui toucheront les eaux rouges
Retrouveront leur corps originel
Et sortiront de leurs tombes

Beau texte n’est-ce pas ? Ceci est la version du texte de l’Apocalypse vu par les croyants de Hanuda dans Forbidden Siren.
Et pas de doute qu’en jouant au jeu on s’aperçoive vite qu’il s’agit de l’Apocalyspe (mais qui est limité aux montagnes de Hanuda), et qui bien sûr s’entendra à l’île de Yamijima (îles des ténèbres).

Je trouve que ce passage aurait pu avoir une place dans le dossier sur la peur de l’Apocalypse parut en mai 2006 dans GPRPG (Gameplay RPG, ndlr).

Dans Forbidden Siren, les personnages subissent et voient petit à petit le monde dans lequel ils sont devenir hostile.

Bon, rien de trop à dire dessus mais juste que je trouve que l’Apocalypse se définit dans un autre sens…

XII – FORBIDDENT SIREN 1 ET 2…MAIS OU EST LE 3 ?!

WOOoooh du calme là ! Au moment où j’écris ces lignes le 3 est encore en cours de préparation sur PS3 bien sûr (vu que c’est un jeu Sony).
Pas d’infos à part que l’on sait qu’il est en développement…

Note du site :
Il y a maintenant un troisième jeu disponible, Siren: Blood Curse, qui est la suite des deux autres.
On y incarne les membres d’une équipe de reportage (télévision américaine), quatre ans après les évènements de premier opus. Ils se trouvent dans une région reculée du Japon, pour un documentaire sur le village d’Hanuda, disparu en août 1976 (après un glissement de terrain)…
Si vous voulez écrire sur ce jeu, envoyez nous un mail. ^^

XIII – MOT DE LA FIN

Voila fin du long dossier sur Siren, il faut bien que je m’arrête sinon j’aurais été capable de continuer encore. Bon, sachez que j’ai fait ce dossier par plaisir et que du fait que je suis en vacances, il fallait bien que je m’occupe, donc 4 jours pour faire un dossier de 5 pages.lol
J’espère que vous prendrez du plaisir à le lire. ^^

Nero Angelo

RETOUR FICHE DU JEU

Forbidden Siren PS2

Laisser un commentaire - via Facebook, Twitter, Google...si envie !